ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
Banganga International 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

BANGANGA INTER

Une chanteuse chrétienne surprise la nuit sur la tombe d'une star décédée il y a deux mois  
 
 
Les choses se passent si vite que le commun des mortels oublie aussi vite. Il ne se rend pas compte de la réalité que plus tard, après avoir gobé le contenu du calice jusqu'à la lie. Et cela, après avoir été roulé dans la farine et emporté dans un flou artistique. 
En effet, certaines personnes se disant avoir obtenu l'onction de l'Eternel et prétextant de travailler pour la propagation de la bonne nouvelle ne sont, en réalité, que des " dupeurs " qui passent le plus clair de leur temps en boutiquant des coups qui n'honorent nullement leur carrière. 
Cela se manifeste aujourd'hui dans le circuit de la chanson chrétienne où, à quelques exceptions près, une bonne partie de ceux qui évoluent dans ce secteur ne sont pas corrects avec les enseignements qu'ils tirent de leurs pasteurs respectifs. Et, à son temps, au cours d'une interview qu'il a bien voulu nous accorder de son vivant, feu Charles Mombaya (Paix à son âme) n'avait pas mâché les mots lorsqu'il nous a fait savoir que " même ceux qui font de la musique prétendument chrétienne, ne sont pas en accord avec notre Dieu d'autant qu'ils ne se gênent pas d'aller à Mbetenge "… Faire quoi ? A chacun d'y réfléchir. 
Tenez. Une source sûre nous signale qu'il y a deux jours, une artiste musicienne chrétienne faisant présentement la Une de l'actualité, a été surprise à 3 heures du matin au Cimetière de la Gombe, en train de faire des incantations sur la tombe d'une star de la chanson congolaise qui, depuis sa mort, va bientôt totaliser deux mois sous terre. 
Et notre source de préciser que pour masquer l'affaire et ne pas créer un scandale dans la société, le tout vient d'être étouffé dans l'œuf. 
Curieux tout de même cette façon de voir les choses dans cet espace où, tous, nous militons pour le changement des mentalités. 
Néanmoins, à l'opposée, cette chanteuse, bénéficiant des circonstances atténuantes, va sûrement, après avoir eu ce dont elle avait besoin, continuer à émerveiller le public encore longtemps avec ses chansons qui, bien que chrétiennes, rivalisent comme des vraies jumelles avec celles de la musique dite mondaine. 
 
 
 
 
Kinshasa, 28/09/2007 / Société 
 
Le cadavre d’un russe à Kinshasa à la place d’un congolais 
 
 
Une famille éprouvée habitant la commune de Bandalungwa a réceptionné le 20 septembre dernier à l’aéroport international de N’djili, un cercueil en provenance de l’aéroport d’Israël contenant le cadavre d’un russe en lieu et place de leur défunt père et frère Vangu Kithima, secrétaire d’ambassade de la RDC à Tel Aviv. 
Une famille éprouvée habitant la commune de Bandalungwa a été surprise et ahurie, le 20 septembre dernier, en réceptionnant à l’aéroport international de N’djili un cercueil en provenance de l’aéroport d’Israël contenant le cadavre d’un Russe (blanc) en lieu et place de leur défunt père et frère Vangu Kithima, secrétaire d’ambassade de la RD Congo à Tel aviv, en Israël, lequel a tiré sa révérence le 10 septembre dernier. 
 
Longtemps attendue pour son inhumation à Kinshasa, la dépouille mortelle de l’illustre disparue était accueillie avec peine et pleurs, le 20 septembre 2007 à la plaine de N’djili par la famille, croyant que la bière contenait leur regretté père embaumé. Le cortège funèbre s’est dirigé dans la commune de Bandalungwa pour des cérémonies funéraires dignes de son rang. 
 
Le corps de M. Vangu Kithima, était exposé devant un parterre de gens venus lui rendre un dernier hommage. Curieuse de vérifier si la dépouille mortelle était bien celle de leur défunt qui a quitté, depuis belle lurette, le sol congolais en vue d’aller prester à l’ambassade de Tel aviv, la famille a ordonné à un agent d’hygiène d’ouvrir le cercueil. La désolation était grande et les pleurs se sont mués en la stupéfaction. 
 
Car, le cercueil contenait le cadavre d’un Blanc en lieu et place de M. Vangu Kithima. Grâce aux moyens rapides de communication, Tel Aviv a vite présenté ses excuses à la famille Vangu tout en lui notifiant que le cercueil du Congolais a été par inadvertance transporté vers la Russie. De leur côté, la famille éprouvée russe a aussi constaté qu’elle pleurait le cadavre d’un Noir. 
 
Les arrangements se sont rapidement déroulés pour le rapatriement juste de deux corps dans leur pays respectif. La dépouille mortelle du Congolais est finalement arrivé à l’aéroport international de N’djili le 22 septembre 2007 et a été mis en terre le 25 septembre 2007. Celle de la partie russe a été réexpédiée en Israël le 21 septembre. Ce sont des choses qui arrivent. 
 
 
 
 
MTI 
 
 
 
 
 

(c) Banganga International - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 4.10.2007
- Déjà 3423 visites sur ce site!